fbpx

Quand le coeur commande le cerveau

Comme je le répète très souvent, je suis absolument convaincue que la joie et l’envie doivent constituer le fondement de l’éducation des enfants. Sans elles, l’instruction est laborieuse, difficile voire même douloureuse dans certains cas. Souvenons-nous de nos propres années d’école. Etiez-vous engagés, épanouis ?

Savez-vous qu’en étymologie, le mot joie dérive d’un mot sanscrit : yuj qui signifie : lien, connexion, reliance (source : Antonella Verdiani). Les enfants, quand ils sont en train d’apprendre librement et passionnément, sont dans cet état d’âme. La visionnaire Maria MONTESSORI l’avait bien compris lorsqu’elle écrivit : 

 

Depuis la science a évoluée et notamment les neurosciences affectives et de nombreuses études nous prouvent désormais le lien directe qu’il y a entre l’état émotionnelle positif et la capacité cérébrale. On sait qu’il existe des connexions direct entre le coeur et le cerveau.

L’une de ces connexions est biochimique. Le cœur envoie des informations biochimiques au moyen des hormones et des neurotransmetteurs. C’est le cœur qui produit l’hormone ANF, celle qui assure l’équilibre général du corps : l’homéostasie. L’un de ses effets est d’inhiber la production de l’hormone du stress, et de produire et de libérer l’ocytocine, communément appelée l’hormone du bonheur.

Une autre de ces connexions est biophysique. Il semble qu’au travers du rythme cardiaque et de ses variations, le cœur envoie des messages au cerveau et au reste du corps.

En conclusion, les ondes cérébrales sont synchronisées avec les variations du rythme cardiaque, c’est-à-dire que le cœur entraîne la tête. (source alternative santé).

 

Si le coeur est heureux, le cerveau sera dans les meilleures dispositions qu’il soit pour apprendre, à l’inverse si le stress ou autre sentiment négatif domine, l’apprentissage sera entravé voire totalement bloqué chez certaines personnes.

 

N’hésitez donc pas à rendre ludique tout ce que vous souhaitez enseigner aux enfants. Rendez-le intéressant, attractif, motivant afin que la motivation soit endogène, qu’elle soit un cri qui vient de l’intérieur.

 

STOP aux « par coeur » cauchemardesque, STOP aux devoirs qui s’éternisent jusque tard dans la soirée dans le stress le plus total… Dites STOP ! Le bien-être de nos enfants passent avant tout.

 

Vous avez apprécié, commentez, likez, partagez !

 

By |2019-03-10T16:37:26+00:00avril 7th, 2018|Blog, Parentalité|0 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :