fbpx

Je veux éduquer sans cris mais je n’y arrive pas !

Je n’y arrive pas, c’est trop dur sad
Imagine-toi ! Tu baignes dans l’amour de 3 merveilleux enfants et d’un mari aimant. C’est le bonheur parfait… enfin en apparence. C’est le bonheur parfait, jusqu’à ce que le petit dernier 2 ans, décide que le contenu de la boîte de café est mieux au sol. Il patauge joyeusement dedans. Toi, horrifiée, tu essayes de ne pas trop crier, tu ries jaune et tu l’éloignes pour ramasser.
Mais, ce qu’il veut lui c’est ramasser lui-même, il ne veut pas que tu touches à son chef-d’œuvre et se roule parterre en hurlant de le laisser faire… tu visualises là…?
Tu te sors tant bien que mal de cette situation mais ton capital bienveillance est déjà bien entamé. La journée continue.
Cette fois, vous passez à table, le petit dernier ne veut pas que tu touches à son steak. Il veut un couteau pour couper tout seul. Mais pour toi c’est hors de question, c’est trop dangereux, puis il veut se servir tout seul, monter sur la chaise seul etc.
Tu te dis que cet enfant est vraiment têtu, il a le don de vouloir faire ce qui est hors de portée pour lui. Il est trop petit pour ces choses là.
Alors tu craques, seule le soir, tu craques après une énième crise … tu te découvres même des pensées très négatives ou des réflexes éducatifs alors que tu es totalement CONTRE.
Tu te sens dépassée, pas à la hauteur et tu détestes la relation qui jour après jour se détériore avec tes enfants.
Déjà, saches que tu n’es pas la seule dans ce cas et des milliers de mamans à travers le monde ont déjà ressenti ce que tu ressens en ce moment.
Voici 3 conseils et infos que je me suis appliqué à moi-même et qui vont sans doute pouvoir t’aider si tu te reconnais dans cette situation :
1. Le lâcher-prise : souvent notre frustration vient du fait que nous voulons que tout soit parfait. Décide maintenant en collaboration avec les enfants (oui oui même celui de 2 ans ) des règles qui sont importantes pour toi et que tu veux voir respectées en toutes circonstances. Pour le reste, lâche prise.
2. Un enfant de 2 – 3 ans qui veut toujours tout faire seul est un enfant tout à fait sain d’esprit et loin d’être têtu. Il s’agit simplement de sa volonté intrinsèque à se prouver qu’il réussi les choses seul. Donc s’habiller, mettre ses chaussures ou encore manger seul est important pour lui. Essaye de mettre en place un environnement qui lui permette de développer peu à peu son autonomie (chaussures à scratch, couteau à bout rond, des tabourets pour qu’il se hisse en toute sécurité… ). Alors oui c’est plus long que si tu le faisais à sa place mais d’une part ça entrave fortement son apprentissage de l’autonomie et en plus, force est de constater, que ça n’est pas plus rapide de gérer la crise qui suit systématiquement.
3. Et enfin, proposer des choix, très restreints afin qu’il est le sentiment d’être le décisionnaire et non qu’on lui ait imposé la décision.
Quoiqu’il en soit, ne pas culpabiliser, nos erreurs de parents sont de formidables opportunités d’apprentissage .
By |2019-03-10T16:28:39+00:00décembre 10th, 2018|Blog, Parentalité|0 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :